Menu_fleche_noir

Rencontre de cinéma

Les Nuits de Cabiria

Les Nuits de Cabiria (Le notti de Cabiria)
Federico Fellini

1957. Italie. 110 min. Noir & blanc. 35 mm.
Version originale sous-titrée en français.
Avec Giulietta Masina, François Périer, Franca Marzi, Amedeo Nazzari
Les mésaventures d’une petite prostituée romaine… Mais pas seulement. « Cabiria est une création fellinienne qui complète logiquement la Gelsomina de La Strada, mais la technique du personnage et du jeu est, cette fois, proprement chaplinesque. Ce personnage de Cabiria horripilera tous ceux qui attendent d’un film autre chose que des émotions vives et insolites ; il n’empêche que Giulietta Masina, même si elle doit un jour devenir agaçante, aura marqué à elle seule un « moment » du cinéma, comme James Dean ou Robert Le Vigan », écrivait François Truffaut.

En bonus :
Jean-Paul Manganaro, auteur de Federico Fellini, romance (Ed POL), évoquera le film.

Il présentera également son livre à 18h à la librairie Ombres Blanches.

Mercredi 14 octobre à 21h

Autour de Luc Moullet…

Le bonus :

la présence du réalisateur.

Le film :

Le Prestige de la mort de Luc Moullet (2007), France. 75 min, couleurs, 35 mm. Avec Luc Moullet, Antonietta Pizzorno, Claire Bouanich.
Critique aux Cahiers du cinéma dans les grandes années, auteur d’une Politique des acteurs absolument nécessaire et surtout dernier véritable contrebandier de la pelloche avec Vecchiali, Luc Moullet est un organe vital du cinéma et pour qui aime le cinéma. Drôle, absurde, tranchant, franc-tireur. Indescriptible. Moullet ne trouve pas de fonds pour produire son prochain projet. Il fait des repérages dans les Alpes. Quand il tombe sur un cadavre. Il échange les identités. Il se dit qu’en se faisant passer pour mort il aura enfin droit à la reconnaissance qu’il mérite. De là, peut-être qu’il deviendra riche et pourra ainsi financer son projet. Autant profiter de la reconnaissance post mortem tant qu’on est encore bien vivant. Seulement voilà, Godard vient de mourir…

Le dvd :

le formidable coffret édité par Blaq out, qui a déjà plus d’un an. Mais le cinéma de Moullet est toujours d’actualité.

Mardi 12 mai à 21 h.

Visuel : Le Prestige de la mort de Luc Moullet.