Menu_fleche_noir

L'Odyssée de l'espace

Éditorial | Destination Lune

Pour la cinquième saison de cette Odyssée de l’espace écrite en collaboration avec le CNES et la Cité de l’espace, nous vous invitons à un voyage sur la Lune. Un voyage en trois étapes vers un astre qui, en son temps, a croisé imaginaire et science comme Mars aujourd’hui ouvre de nouveaux horizons. Le cinéma – depuis Méliès – et la science – avant et après qu’Armstrong en a foulé le sol – ont entretenu un lien très fort autour de la Lune. Les films ne manquent pas. Nous en avons choisi trois, tournés à trois moments différents de la conquête de la Lune, qui sont aussi trois stades distincts de l’histoire du cinéma et de son évolution technologique. Un film des années 1930, quand marcher sur la Lune était techniquement impossible mais théoriquement envisageable : Voyage cosmique. Un autre réalisé avec le concours de la NASA un an avant le pas historique d’Armstrong : Objectif Lune. Et enfin, un dernier qui tient encore de la science-fiction : Moon. Trois films qui sont avant tout rares sur les écrans. Un muet soviétique, un Altman méconnu et un premier film qui n’est pas sorti en salle. Trois films qui confrontent le champ des possibles et du rêve. Et que l’on pourra appréhender autrement grâce aux interventions de trois spécialistes : Fabienne Casoli, directrice scientifique du CNES, Serge Gracieux, muséographe à la Cité de l’espace, et Anne Pavy-Le-Traon, docteur en médecine, neurologue et docteur en science. Bon voyage lunaire !

FRANCK LOIRET, directeur délégué de la Cinémathèque de Toulouse
FRANCK LUBET, responsable de la programmation de la Cinémathèque de Toulouse
MARC PIRCHER, directeur du Centre spatial de Toulouse
MARIE-CLAUDE SALOMÉ, directrice de la communication externe, de l’éducation et des affaires publiques au CNES
JEAN BAPTISTE DESBOIS, directeur général de la Cité de l’espace

Afficher la plaquette…

Le Voyage cosmique (Kosmicheskiy rets) | Vassili Jouravliov

1935. URSS. 79 min. Noir & blanc. Numérique DCP. Muet. Intertitres russes sous-titrés en français. Copie : Filmmuseum München, Munich / Gosfilmofond, Moscou.
Avec Sergei Komarov, Ksenia Moskalenko, Vassili Gaponeko,
Nokolai Feoktistov

Dans les années 1940 en URSS, un professeur qui travaille sur un projet de voyage interplanétaire décide d’aller au bout bien que la mission ait été annulée par son directeur. Objectif Lune. Il s’envole vers l’aventure avec son assistante, ainsi qu’un passager clandestin… Un film de science-fiction soviétique réalisé dans les années 1930. Le Voyage dans la Lune bolchevique. L’imagination d’une aventure encore loin d’être évidente. Mais aussi un film scientifique, supervisé par un des pères de l’astronautique : Tsiolkovski. La rencontre des connaissances et des effets spéciaux d’alors pour un film vraiment étonnant, oublié par des années de censure stalinienne.

> Mathieu Regnault
Orchestre virtuel
Mathieu Regnault obtient en 1999 le premier prix du Conservatoire national de musique de Nancy. Il rencontre Michael Kamen et commence à composer pour divers courts métrages. De 2002 à 2007, il est copiste pour Jean-Marie Sénia. En 2006, il entame sa collaboration avec la Cinémathèque de Toulouse, l’Opéra Bastille et la Cinémathèque française. À partir de 2010, il se produit à l’étranger, notamment en Inde, au Vietnam et prochainement au Maroc. En 2011, il signe la composition musicale de Cagliostro (Richard Oswald) et, en 2013, celle du Lion des Mogols (Jean Epstein), tous deux édités en DVD. Il collabore avec Véronique Sauget pour l’émission « Les Contes du jour et de la nuit » sur Radio France. En 2014, il compose pour deux créations théâtrales de la Cie Les
Mangeurs d’Étoiles, Le Cabaret de la mémoire et Le Horla. En 2015, il écrit la musique du documentaire Mrs B. réalisé par Jéro Yun. Dernièrement, il a composé l’« Hommage des Hommages » pour le Congrès de la Fédération Nationale du Cinéma Français.

Suivi d’un échange avec Fabienne Casoli, directrice scientifique du CNES

En partenariat avec le CNES et la Cité de l’espace

Tarif C

> Mercredi 9 décembre à 20h

Afficher la plaquette…

Objectif Lune (Countdown) | Robert Altman

1967. États-Unis. 101 min. Couleurs. 35 mm. VO. Sous-titrage informatique en français.
Avec James Caan, Robert Duvall, Joanna Moore, Barbara Baxley
La nouvelle vient de tomber. Hallucinante. Alunissante. Les Soviétiques vont envoyer un homme sur la Lune. C’était avant que Armstrong ne fasse son petit pas. La NASA n’est pas prête, mais elle n’a pas le choix. Il lui faut se lancer dans la course à la Lune et coiffer au poteau les Russes. Il y va du sort du monde libre. Mais le projet, loin d’être bouclé, n’est pas sans risque. D’autant que pour des raisons diplomatiques on décide de confier la mission à un civil qui est loin d’être au point… Du Robert Altman avant Robert Altman. Avant qu’il ne devienne le Altman que l’on connaît, celui de M.A.S.H. ou Short Cuts. Un film d’anticipation, puisque réalisé avant le succès d’Apollo 11 (1969). Et à la fois un film réaliste, puisque réalisé avec le concours de la NASA qui avait besoin d’un peu de promotion à ce moment-là. Avec, cerise sur le gâteau, un final plutôt étonnant.

Séance suivie d’un échange avec Serge Gracieux, muséographe à la Cité de l’espace

> Mercredi 13 janvier à 20h à la Cinémathèque de Toulouse

Afficher la plaquette…

Moon | Duncan Jones

2009. Grande-Bretagne. 97 min. Couleurs. Numérique. VOSTF.
Avec Sam Rockwell, Dominique McElligott, Kevin Spacey
Réalisé par le fils de David Bowie. Un film de science-fiction et un film indépendant. Présenté à la fois au Festival de Sundance et au Festival du film fantastique de Gérardmer. Mais jamais sorti en salle. Le futur. Le sol de la Lune est désormais exploité. Une base lunaire y a été construite pour en extraire de l’énergie propre. Une base toute automatisée et contrôlée par un seul homme, Sam, qui arrive bientôt au terme d’une mission de trois ans. Et trois ans tout seul avec pour seule compagnie Gerty, un ordinateur à la « HAL », ça commence à faire long. Plus que deux semaines, Sam. Deux semaines. Mais Sam est victime d’un accident. Et à son réveil quelque chose cloche. Gerty serait-il vraiment un parent de HAL ou bien Sam hallucine-t-il après trois années passées seul dans l’espace ? …

Séance suivie d’un échange avec Anne Pavy-Le-Traon, docteur en médecine, neurologue et docteur en sciences

> Mercredi 10 février à 20h à la Cinémathèque de Toulouse

Afficher la plaquette…

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·